• Cindy Lelia

Le mot du jour : gérer ses émotions en période de Covid-19 (inspiré de l'artiste T comme Thérèse)

Dernière mise à jour : 12 mai 2020


La crise actuelle liée à la pandémie du Covid-19 nous plonge dans une incertitude telle, qu'en très peu de temps nous avons pu être gagnés par une palette de sentiments variés. Pour la plus grande majorité d'entre nous, nous n'avions pas l'habitude de ressentir une succession d'émotions aussi forte, et sur un laps de temps aussi court. Selon les événements auxquels nous avons été confrontés jusque-là, collectivement et individuellement, nous avons pu éprouver de la peur, de la tristesse, mais aussi de la joie et de la gratitude en quelques jours... parfois même en une journée !



Crédits : Pexels.com / Cottonbro

De nombreuses personnalités se sentant concernées par les impacts de la crise sur notre santé physique et mentale (de par leur pratique professionnelle ou de par leur compréhension personnelle) ont pris l'initiative de partager leur connaissances. Notamment par le biais des réseaux sociaux - je ne sais pas pour vous, mais de mon côté, Instagram a été riche en enseignements. Je ne dis pas que toutes les prises de parole ont été pertinentes. Il est évidemment important de prendre du recul vis-à-vis des discours portés - même prise de recul que vous prendriez avec ce billet. En revanche, elles ont eu le mérite d'ouvrir un champ de réflexion sur soi.


Quels sont les sujets qui nous touchent plus particulièrement ? Quels sont les messages qui ont particulièrement résonné en nous, voir nous émouvoir ? Quelle corde sensible s'est mise à vibrer lorsque j'ai entendu ce témoignage ? Ce sont les quelques questions qui ont émergées au fur et à mesure des sessions "live" que je suivais ou des publications que je voyais passer dans mon fil d'actualité. Ces interventions, écrites ou vidéos, m'ont aidé à identifier les ressentis qui revenaient plus souvent que d'autres. Offrant un petit peu plus de clarté sur ce qui se déroulait en moi... Ce n'était pas facile, soyons honnêtes. Entre l'impression que tout s'écroulait ; la réjouissance de réaliser qu'on tenait bon du mieux que nous pouvions (parce que oui, avec de la patience et de la bienveillance, nous finissons par trouver des ressources et développer des stratégies de résilience) ; et cette poussée d'adrénaline qui me rendrait hyperproductive certains jours. Vraiment, pas facile de faire le tri. Ni de répondre à la question si simple : "comment ca va ?".


Autre point positif de ces contenus : ils nous ont montré que nous n'étions pas seuls à tenter de gérer nos raz-de-marée émotionnels... Oui, nous sommes vulnérables.


A ce sujet, hier, dans le cadre d'une série intitulée "Self Love" que l'artiste T comme Thérèse a mis en place ces dernières semaines, Thérèse a décidé de partager sa vision, provenant principalement de son propre cheminement, de l'accueil et de la gestion de la colère.


Retrouvez la vidéo via ce lien : #SELFLOVE Episode 2 | Gérer sa colère pour prendre soin de soi et des autres.



Publication du 6 mai 2020
Crédits : instagram/tcommetherese/

Parmi les 25 minutes du live que je recommande, une phrase a particulièrement retenu mon attention, faisant écho à la pratique artistique :

"Qu'on soit artiste, ou non, chacun peut trouver un canal pour exprimer sa colère."


Le canal en question ici renvoie autant à l'écriture, la poterie, la peinture ou le chant. Tout ce qui vous permet de vous exprimer, en laissant place à un autre langage que celui que nous utilisons spontanément, dans notre communication de tous les jours.



Publication le 30 mars 2020
Crédits : instagram/neekyb


La pratique artistique devient alors un moment pour soi, propice à la matérialisation de sentiments peu palpables. Permettant de mettre en lumière des pensées et sensations qui nous traversent... Parfois pendant longtemps, sans que nous nous en rendions compte. Autrement dit, créant ainsi un espace privilégié pour des messages qui ne se diraient pas nécessairement, facilement, distinctement. Afin de mieux nous connaître et nous aimer ? :)

Publication du 6 mai 2020
Crédits : instagram/noe_metonumia


Je nous souhaite le meilleur !


Cindy Lelia

@cindy.lelia

30 vues0 commentaire